webleads-tracker

Colere 1050x700 compressed 1

La colère n'est pas une émotion négative

La colère, n'est pas une émotion négative. Elle est saine. En finir avec cette idée qu'il faut se libérer des émotions négatives, le message est souvent mal interprété. Se libérer des tensions suite à des émotions fortes, est plus proche de la réalité, car les émotions ne sont ni positives, ni négatives. De même que la terre a besoin des éléments tels que le froid, la pluie, la nuit, l'orage et même le soleil pour vivre. Elles donnent des indications importantes sur notre état psycho-corporel. Comme un tableau de bord dans une voiture, elles nous renseigne, le voyant de l'accélérateur est toujours dans le rouge ? Alors il est temps de changer notre mode de conduite. Nous viendrait-il à l'idée de conduire sans voyant?

Les émotions sont ressenties comme plaisantes ou déplaisantes.  Elles font partie de notre vie, aussi utiles qu'essentielles. Une émotion est un choc d'une forte intensité mais d'une brève durée, en réalité cela ne dure en moyenne qu'une vingtaine de secondes pour certaines et un peu plus pour d'autres. Cet impact de départ d'une charge qui nous secoue va se répercuter sur l'ensemble de notre structure corporelle, ossature, tendons, cœur, cerveau, reins, intestins, etc, autant dire que parfois cela nous ébranle tel un tremblement de terre.

Ensuite les sensations se diffuseront tels que, sentiments et ressentiments, comme la paix, la haine, la rage, la honte, la culpabilité, les remords, les regrets ,la crainte, l'angoisse, la tendresse, etc, qui prendront place de façon ponctuelle ou définitive. 

5 sont répertoriées comme étant les principales, joie, tristesse, amour, colère, dégoût.

Le mépris, l'injustice, la frustration, le manque de respect, l'humiliation, l'impuissance, le désespoir, sont des vecteurs directs d'une colère parfois silencieuse ou jaillissante.

Notre corps soumis à des chocs émotionnels répétitifs et intenses va produire des réponses totalement inattendues, inadaptées et disproportionnées. C'est ici qu'il est utile de mieux comprendre notre fonctionnement. Parfois faire un retour sur notre vécu, nous apprend à mieux en connaître les rouages et à s'adapter à une nouvelle situation.

Car la colère cache bien souvent une détresse, un chagrin refoulé.

Dans une société où la colère et la tristesse sont peu acceptables, nous avons appris à faire semblant, mais quels sont les effets d'une colère refoulée ? Dépression, phobie, peur excessive, isolement, mépris, humiliation, manipulation, soumission, impuissance, agressivité sur soi et sur les autres, auto-destruction, maladie, désespoir, suicide ou homicide...Et toute une panoplie de douleurs chroniques, ulcères, tendinites, fibromyalgie, hypothyroïdie, maux de têtes, douleurs musculaires, etc (liste non exhaustive)

Soumises à répétitions, elles vous offriront des quotidiens dignes des montagnes russes. Il sera indispensable de se décharger de ces « trops pleins » comme un tri sélectif, en trouvant sa propre méthode ou de demander de l'aide, ce qui pourra nous soulager d'un lourd fardeau.

Une solution existe, elle est à portée de main et ne coûte rien, la RESPIRATION...........;-) prenez le temps en lisant ces quelques lignes, de gonfler votre ventre et de souffler le plus longtemps possible........de le refaire tous les jours....à chaque instant....et de prendre conscience de vous-même.

colères refoulées peurs colères démesurées

  • Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !