webleads-tracker

240 f 12930736 301eufirdlklbtbjodutrpltilmhy7fr

Que dit mon ventre?

Que dit notre ventre? Quand il gargouille, qu'il se resserre, qu'il se tord, quand il se gonfle avec ou sans raison, quand il est nerveux, agité, excité, débordé ou même quand il s'apaise, ronronne, s'adoucit, s'endort ou se calme lorsque tout simplement on lui pose une main dessus tendrement, quand on le masse doucement et que l'on peut parfois le consoler. 
Depuis toute petite, je me souviens de ce ventre qui gonflait, trop d'air, trop d'eau, peut-être une maladie et que sais-je encore, me disait-on.

Ce ventre trop présent, disproportionné, grossissant, même après des cures, de la gym, de la danse, un régime, une réalimentation équilibrée, un marathon.... bref, mon ventre était mon CORPS à lui tout seul. 
Chaque passage devant le miroir était une insulte à la féminité. Ma tête et mon esprit étaient remplis par cet organe. La honte, la culpabilité, le désespoir me tenaillaient sans répit, " les je suis trop ou pas assez..." avaient pris possession de mon être. Jusqu'au jour où mon conjoint, qui, depuis est devenu mon ex ;-) (ben oui après ça ....franchement...) m'a dit sans ménagement et sans préliminaires : "t'as pensé à une chirurgie?". A travers cette violence reçue en moins d'une seconde, il m'a renvoyée directement à la case prison d'un célèbre jeu. 
Après un entretien chez un spécialiste du scalpel, je pouvais prétendre à une réduction de 4mm pour la modique somme de 4000€. 
Mais 4 mm de quoi exactement?
Maintenant, je remercie cet homme de m'avoir poussé à chercher en moi les vraies raisons de refuser cette partie de mon corps. Un retour sur moi, sur ma fragilité, mes failles, mon image et surtout l'image que je voulais montrer, m'ont permis de l'accepter et surtout de l'accueillir avec enfin beaucoup de bienveillance et de l'intégrer dans ma vie en totalité. 
Cette expérience m'a permis de m'accepter telle que j'étais et non pas telle que je souhaitais être "POUR LES AUTRES", non je ne ressemblais pas à ce que les images me renvoyaient de la féminité subie et ordonnée par une quelconque injonction, je ressemblais à moi tout simplement.
J'ai intégré cet espace, cet organe tant haï et l'ai installé à sa juste place. 
Aujourd'hui, il fait partie de moi au même titre que mes bras et mes jambes, me viendrait-il à l'esprit de m'amputer d'une partie d'un de mes membres ???? Et mes tenues vestimentaires doivent s'adapter à lui, et non le contraire.
J'ai appris à l'aimer, à l'apprivoiser et il me donne pleins d'indications, des signalements sur ce qui se passe autour de moi, en fait c'est un vrai repère!!! C'est un RADAR, scientifiquement c'est notre deuxième cerveau! Vous voulez savoir quelque chose? Demandez-lui....Il a toutes les réponses.
Je l'aime vraiment et surtout depuis que je sais qu'il est le fruit des mes EMOTIONS, et j'en ai beaucoup, même énormément. Aujourd'hui, il fait partie de moi et il m'appartient. 
Maintenant quand quelqu'un me parle de son ventre, je vois toutes ses émotions, et surtout celles qui n'ont pas pu s'exprimer à temps....

ventre acceptation de soi image estime de soi

  • 1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.